Forum qui traîte des problèmes liés aux démences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Je n'en peux plus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
isa4781
Langue pendue


Nombre de messages : 93
Localisation : poitiers
Date d'inscription : 14/11/2010

MessageSujet: Je n'en peux plus   Sam 4 Déc - 15:22

bonjour à tous et à Persévérance qui est la seule à me répondre sur ce site
l'évolution va trop vite, maman ne s'habille plus toute seule, s'enferme, ferme ses volets , reste assisse dans un coin dans la nuit
on a tout mis en place le SSIAd, l'aide ménagère...
je lui ai parlé de la maison de retraite hier, elle m'a traitée de folle
je suis à bout de nerfs
quelle tristesse de voir un membre de sa famille se dégrader si vite
je suis perdue, je n'en peux plus, c'est trop dur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Persévérance
Langue pendue


Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 16/11/2010

MessageSujet: Vous allez y arriver   Dim 5 Déc - 13:46


Bonjour Isa,
Je vais essayer de vous répondre le plus simplement et le plus sincèrement possible, et pardonnez-moi si je suis maladroite. Je fais le pari que la maladresse vaut mieux que le silence…
L’évolution va trop vite… pour vous. Vous n’avez pas eu le temps de vous faire à l’idée que vous aviez perdu votre maman.
Personnellement, j’ai « perdu » mon mari un soir de septembre, un jour de crise de démence, où il m’a volé de l’argent et poussé contre un mur en voulant me le reprendre ; plus je criais, plus il poussait ; et ses yeux ne me reconnaissaient plus, ils avaient cette lueur de démence… C’était traumatisant, mais je n’ai pas pu nier l’évidence : il était « autre ». L’homme que j’ai tant aimé est mort.
Aujourd’hui, je m’applique à créer de bonnes conditions de vie à son fantôme. Mais c’est une question de dignité, le résultat d’un long combat.
Je suis « détachée », mais je me souviens très bien de mon état quand la maladie descendait de palier en palier : dès qu’on s’habitue un petit peu à l’état du malade, hop, ça change !
Je ne vois plus/pas cette maladie comme une dégradation, mais comme un endormissement, une anesthésie. Ces personnes ne souffrent pas, elles déconnectent très lentement de la réalité et ont quelques sursauts. Personnellement, je préfère qu’il en soit ainsi : je n’aurais pas voulu que mon mari souffre, je ne l’aurais pas supporté. C’est idiot, mais c’est comme ça.
N’essayez pas de discuter avec votre maman, vous allez vous épuiser à cela ; son cerveau ne lui permet plus de réfléchir. Elle est dans l’auto-défense, et donc agressive. Je me suis fait traiter de « dingue » pendant des mois par un mari qui perdait la tête et refusait simplement d’entendre dire qu’il n’allait pas bien…
Le plus difficile, c’est de laisser courir la maladie.
Pourtant, c’est ce qu’il faut apprendre à faire si vous voulez garder votre énergie. Arrêtez de lutter contre la maladie, luttez pour vous. C’est probablement ce que votre maman aurait voulu.
Vous avez l’impression d’avoir basculé, je connais bien, mais j’ai fait surface, et vous allez y arriver aussi.
Je pense bien à vous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
isa4781
Langue pendue


Nombre de messages : 93
Localisation : poitiers
Date d'inscription : 14/11/2010

MessageSujet: RE   Mar 7 Déc - 22:33

maman est retournée voir le neurologue aujourd'hui et en fait il est perplexe, il ne sait plus, il lui a fait faire des tests et tout ou presque était exact, il souhaite avoir un avis d'un psychiatre donc maintenant rdv chez le psychiatre
elle dit tjs n'importe quoi, met tjs son linge sale dans l'armoire avec le linge propre, ne s'habille plus seule, s'enferme et reste dans la nuit, ferme volets et rideaux tôt dans la matinée
on sait plus si c'est du ressort d'un neurologue ou si c'est psychiatrique
quelle galère
hier elle a eu 75 ans, j'ai envoyé un chèque au fleuriste pour qu'il lui livre des fleurs puisque j'habite à 430 kms et en fait ça ne lui a rien fait de recevoir des fleurs, c'est ma soeur qui lui a dit de m'appeler pour me remercier alors que les années précédentes, elle sautait sur le téléphone et me montrait qu'elle était ravie
ça fait mal, plus de sentiments, plus d'émotions
et Noël qui approche
bon courage à tous ceux qui souffrent de voir leur proche se dégrader comme ça et bon courage à Persévérance que j'admire de réagir comme elle le fait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je n'en peux plus   Aujourd'hui à 4:04

Revenir en haut Aller en bas
 
Je n'en peux plus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sans Moi, tu ne peux rien faire, pas même prier; tout est grâce.
» Je ne peux plus ajouter un petit emoticon dans mon message
» J en peux plus ....
» Je peux vivre sans toi
» Ma mère est-elle borderline, j'ai 30 ans, là, j'en peux plus !?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue sur le forum de la démence :: Réactions, remarques et questions :: Accompagnements, soutien et conseils-
Sauter vers: