Forum qui traîte des problèmes liés aux démences
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 .A.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
mamynanon
Nouveau


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 04/05/2009

MessageSujet: .A.   Mar 5 Mai - 0:28

Bonjour,
Je viens de lire plusieurs posts dans tous les sujets de ce forum et je suis certaine que vous saurez me donner quelques bon conseils.
Voici la situation, brièvement.

Maman habite en France, 94 ans, en EHPAD (résidence médicalisée)depuis trois ans, après un bref passage en section foyer logement dans la même résidence(six mois). .
Il faut dire que cette résidence jouxte la maison où vivait maman jusque là.
C'est un choix donc qu'elle avait personnellement fait de prendre un studio dans cette résidence puisque seule, et moi vivant à 400 km, elle se sentait "affaiblie".
Donc, elle faisait des allers et retours fréquents entre "sa maison" et le foyer et bien sûr, fatiguée, ce qui devait arriver arriva, chute sur chute, elle s'est retrouvée plusieurs fois hospitalisée. La situation s'est dégradée rapidement avec ces séjours successifs. La maladie d'alzheimer sévère a été diagnostiquée voici trois ans et donc, décision de passer en section EHPAD .

Pendant cette période, j'ai dû laisser un peu de côté mon emploi (assistante en clinique chirurgicale) Je suis passée à temps partiel pour pouvoir me rendre auprès d'elle plus souvent. Au début, j'y allais toutes les deux semaines.

Je dois vous dire que je suis son unique enfant.
Aujourd'hui, je suis en retraite et je partage mon temps entre maman et mon mari qui est soigné pour un cancer ORL depuis deux ans. Puisqu'il était en arrêt de travail, nous faisions de longs séjours : 15 jours à Paris, 15 jours dans le Poitou, mais cela va bientôt changer car, heureusement, il est en rémission et va pouvoir reprendre son acitivité.

C'est vrai que depuis 1 an et demi, elle me voit presque chaque jour avec une coupure de temps en temps. Si je ne viens pas une journée, ou si j'arrive plus tard, elle est perdue. Elle me dit qu'elle me croyais partie.....

J'ai l'impression que plus je viens, plus je dois venir.
On m'a donné le conseil de ne pas l'emmener chez elle (c'est en haut de la rue) car j'ai constaté que les lendemains sont très difficiles ensuite
De passer un jour sans venir.
Inutile de vous parler du sentiment de culpabilité et du mal être que je vis.
Surtout lorsqu'elle me demande pourquoi je ne la prends pas avec moi. Pourquoi, je ne laisse pas tout tomber pour m'occuper d'elle.
Je tente de lui expliquer que j'ai aussi ma vie, mon mari, mes enfants, mes petits-enfants.
Je la fais passer avant tout ça. Mais je suis usée et souvent découragée.

Pardon si j'ai été aussi longue.

Merci.

M.Françoise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly
Langue pendue


Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 03/10/2005

MessageSujet: Re: .A.   Mar 2 Juin - 17:49

Bonjour Madame,

Accompagner une personne désorientée est emprunter un chemin tortueux. En effet, la personne malade n'a plus la même conscience des choses et ne peut parfois plus comprendre tous les faits de la vie quotidienne que vous avez à gérer.

Votre présence et votre soutien font certainement beaucoup de biens à votre maman. Il est important, je pense, de continuer. Maintenant, une présence sereine est profitable et à elle et à vous. D'abord, essayer de lui expliquer les bonnes raisons expliquant vos absences est impossible. En effet, une personne désorientée ne comprend plus le raisonnement. Il vaut mieux parler de ses sentiments (qu'elle a envie de vous voir, qu'elle se sent seule, ...) Cela lui permettra de parler de ce qu'elle ressent mais aussi d'éviter de rentrer dans une discussion avec elle qui risque de vous culpabiliser.

De plus, il est important de vivre au jour le jour : 5 minutes de sourires et de bonne humeur sont autant de minutes à savourer pleinement.

Bien à vous,

Sly

_________________
Sylvie Loneux
Psychologue à la Ligue Alzheimer asbl
Tél : 04/229 58 10 ou numéro d'appel national gratuit 0800/15 225 (tous les jours ouvrables de 8 à 18h)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mamynanon
Nouveau


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 04/05/2009

MessageSujet: déculpabiliser pour vivre aussi   Mar 2 Juin - 18:40

bonjour
merci beaucoup pour votre réponse. Vos conseils sont très sages et je reconnais que vous avez raison.
Depuis le jour où j'ai posté ce message, j'ai constaté une amélioration très nette dans sa faculté à communiquer. Il est vrai que mes séjours sont plus longs. Cette amélioration je la constate dans l'ensemble, car il est des moments où maman semble "dans un autre espace", comme dans un rêve tout éveillée. Les mots que maman emploie ne sont pas toujours les bons, mais j'arrive à comprendre ce qu'elle veut me dire et c'est très important, pour nous deux. On a beau être mère et fille, s'aimer profondément, il n'est pas simple dans une vie de le ressentir. Ces petits moments que je passe avec elle, même si courts soient ils, sont un pur trésor , mais je n'arrive pas expliquer . Actuellement, après un séjour de trois semaines, j'ai du rentrer sur Paris. Je l'appelle chaque jour quelques minutes car je sens qu'elle a du mal à fixer son attention.
Maintenant lorsqu'elle décroche elle demande la première comment ça va. Chose impensable il y a seulement six mois. Je la laisse parler et elle exprime sa colère mais aussi sa tendresse. Je lui laisse alors la décision de raccrocher le téléphone elle-même et lorsqu'elle me dit, "tu reviens quand?" ma réponse est : "dans quelques jours" mais je t'appellerai demain, en attendant, je pense à toi et je t'embrasse.
Que faire d'autre? Que faire de plus?
Bonsoir et merci encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sly
Langue pendue


Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 03/10/2005

MessageSujet: Re: .A.   Mer 3 Juin - 11:00

Bonjour,

Comme vous l'avez dit, les instants que vous passez avec elle sont des petits trésors. Ce que vous lui apportez en ces instants et ce qu'elle vous apporte est précieux. En retirer le meilleur est irremplacable.

Bonne continuation.

Sly

_________________
Sylvie Loneux
Psychologue à la Ligue Alzheimer asbl
Tél : 04/229 58 10 ou numéro d'appel national gratuit 0800/15 225 (tous les jours ouvrables de 8 à 18h)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: .A.   Aujourd'hui à 2:08

Revenir en haut Aller en bas
 
.A.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue sur le forum de la démence :: Réactions, remarques et questions :: Accompagnements, soutien et conseils-
Sauter vers: